Enigme de la rue – 5eme semaine

5ème semaine et une nouvelle série de Questions.

Avant le 5eme cadeau…

Une clé USB 128  GB. Utile  pour transporter vos photos et documents scannés par exemple

Image du produit

Chaque semaine une série de questions concernant des habitants de cette  rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre. Vous aurez  ensuite jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de bonnes réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

Bonne chance à tous

5eme semaine, un officier de la légion d’honneur, un employé des chemins de fer, le volailler, une alimentation, une épicière, un guillotiné et un peintre

30) La première semaine je vous avais parlé de la fille d’un médaillé au 49 mais dans notre rue il y a eu aussi un officier de la légion d’honneur en décembre 1909

  1. a) nom prénom date et lieu de naissance de celui-ci
  2. b) il a obtenu aussi deux distinctions étrangères lesquelles ?

31) Il y avait beaucoup d’employés aux chemins de fer du midi dans notre rue. Il faut dire que nous n’étions pas loin de la gare. Je me rappelle de l’un d’entre eux qui en 1902 s’est retrouvé un jour fortement serré entre sa machine et un mur

  1. a) Que venait il de faire avant de se retrouver serré contre le mur ?
  2. b) Nom prénom date et lieu de naissance de celui-ci
  3. c) Comment est-il mort ?

32) Nous avions dans la rue un magasin d’alimentation qui a été vendu en 1908.

  1. a) nom, prénom date et lieu de naissance de l’épicière
  2. b) Savez-vous pourquoi on peut supposer que son fils André a du porter des lunettes ?

33) Il y a eu aussi une autre épicière dont le prénom Izaine était peu courant.

  1. a) Combien son mari a-t-il eu d’enfants ?
  2. b) Quels liens de parenté les enfants d’Izaine avaient ils avec la première épouse de son mari ?

34) Lorsque nous voulions de la volaille vivante nous allions au bout de la rue et nous trouvions Orpington, cochin, Hollandais ainsi que des œufs a couver.

  1. a) Quelle mésaventure est-il arrivé a notre volailler en 1907 avec son vélo ?
  2. b) Que vendait il avant de vendre des volailles ?
  3. c) Notre volailler dirigea un temps un lieu particulier de croix daurade de quel lieu s’agit-il ?
  4. d) Quelle est l’origine du nom composé de notre volailler ?

35) Ce que j’ai oublié de vous dire c’est que dans une des familles que nous avons vu aujourd’hui Un collatéral a été guillotiné durant la révolution. Cette exécution s’est déroulée sur ce qui est devenu par la suite la place du Capitole à Toulouse

  1. a) Quel est le nom de ce guillotiné ?

36) Toujours dans cette même famille nous trouvons un cousinage avec un peintre bordelais qui a entre autre peint un moulin de la galette.

  1. a) date nom, prénom et lieu de naissance de ce peintre

Prochain Rendez vous Lundi prochain en cliquant ici.

Enigme de la rue – 4eme semaine

4eme semaine et c’est une nouvelle série de questions qui vous attends mais avant un 5ème cadeau à découvrir :  un lot de 3 Ouvrages généalogiques

Chaque semaine une série de questions concernant des habitants de cette  rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre. Vous aurez  ensuite jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de bonnes réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

Bonne chance à tous

23) Nous vivions une époque où toute morsure de chien était considérée comme dangereuse, la peur de la rage était constante. Je me rappelle du jeune Albert qui habitait au numéro 50 qui s’était fait mordre.

  1. a) nom prénom et date de naissance d’Albert
  2. b) a qui appartenait le chien qui l’a mordu ?

24) Nous avions eu aussi une histoire d’insoumis dans notre rue. Il s’agissait du frère de Joséphine l’institutrice qui n’avait été comme n’ayant pas obéit à l’ordre d’appel et qui avait été déclaré insoumis.

  1. a) Pour quelle raison ne s’était-il pas présenté à l’appel ?

25) Nous avions aussi notre guérisseur :  « Le guérisseur des hernies « 

  1. Nom prénom date et lieux de naissance de celui-ci.
  2. Jusqu’à quelle date avait-il son cabinet dans notre rue ?
  3. Quelle profession exerçait-il avant de guérir les gens ?

26) Au numéro 37 nous avions le relieur. Il s’était marié l’année où il avait été exempté du service militaire

  1. a) Nom, prénom et date de naissance de celui-ci

 

27)  Des malheurs il y en a eu dons notre petite rue. Je me rappelle du petit Eugene GAURET mort en 1899 à l’Age de 18 mois Cela s’était produit pendant qu’il était gardé par une famille qui vivait dans la rue.

  1. a) Comment était-mort le petit Eugène ?
  2. b) nom, prénom et date et lieux de naissance des époux qui gardaient l’enfant
  3. c) à quel numéro de la rue habitaient-ils ?

28) Il y avait aussi le décès de Marie BEGUE qui elle est morte pendant son travail.

  1. a) de quoi est elle morte et chez qui ?
  2. b) nom prénom date et lieu de naissance de Marie

29) Enfin il y a eu aussi en 1901 la découverte du cadavre d’Henry. Celui dont le nom de famille était une variante du patronyme MARTIN.

  1. a) Depuis combien temps ses voisins ne l’avaient-ils pas aperçu ?
  2. b) nom prénom date et lieux de naissances des parents d’Henry

A lundi prochain pour de nouvelles questions.

Le lien apparaitra ici

 

 

 

 

 

Enigme de la rue – 3eme semaine

Troisième semaine d’enquête généalogique et 3ème cadeau dévoilé

Un magnifique  arbre généalogique offert par Empreinte Généalogique Fidèle  depuis le début de nos énigmes Christophe  a déjà ravi des dizaines de gagnants

3ème semaine de recherches dans cette rue … 7 questions et de nouveaux habitants de cette rue que vous allez découvrir. Peut être parmi eux celui qui a un lien de parenté avec un criminel du 18 -ème siècle.

Chaque semaine une série de questions concernant 7 habitants  ou numéros de la rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre et vous aurez jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

3ème semaine de questions pour découvrir les habitants de cette rue.

Cette semaine va être plus tranquille  nous allons nous attarder au numéro 8 de notre rue, une jolie maison de 4 étages qui a vu passer beaucoup de  monde.

16) Parmi ses occupants il y avait celui qui avait été  voyageur,  maintenant rentier il vivait  avec son domestique et Léon un parent.

  1. a) Jusqu’à quelle date a-t-il vécu à cette adresse ?

17) Toujours à la même adresse il y avait celui qui avait épousé un professeur de piano.

  1. a) Nom prénom date et lieu de naissance de ce professeur de piano

18) Il y avait aussi le sergent. Enfin il l’avait été nommé sergent le lendemain du discours de GAMBETTA au cirque du château d’eau. Cela datait un peu

  1. a) A quelle date a-t-il été nommé sergent ?
  2. b) Nom prénom et date de naissance de ce sergent
  3. b) dans quel cimetière a-t-il été inhumé ?

19) Je n’oublie pas Jean et Anne Rentiers aussi tous les deux

  1. a) Quel métier exerçait jean Auparavant ?
  2. b) Je me rappelle que l’un des oncles de jean fait passer un encas dans le journal  concernant l’une de ses épouses Nom, prénom date et lieu de naissance de l’épouse en question ?

20) Il avait aussi celui qui travaillait dans l’hydraulique agricole et qui auparavant avait été casernier. Son père aussi été aussi casernier à Toulouse. Son fils lui était sergent au 14 -ème régiment d’infanterie.

  1. a) donnez le nom prénom et date de naissance du fils sergent

21) En parlant de militaire toujours au numéro 8 il y avait celui qui avait été nommé caporal en 1879 et qui par la suite avait été cassé de son grade.

  1. a) Nom prénom et date de naissance de celui ci

22) Enfin toujours à la même adresse. Un de ses occupants est décédé l’année du recensement de 1896.

  1. a) Nom prénom et date de naissance de celui ci

Bonne chance à Tous.

Lundi 22 revenez ici vous trouverez le lien pour la suite des questions.

 

La carte d’églantine ( la solution )

Merci à tous les participants.

Voici les réponses et les gagnants.

1. Qui du fils du Chapelier, du capitaine ou d’églantine est né le premier ?

Fernand LADEVEZE est né le 19/02/1881 à Verfeuil. Fernand Alphonse Etienne est le fils d’Etienne Ignasse LADEVEZE, 29 ans, instituteur primaire, demeurant à Verfeuil, et de Lucie DANFLOUS, 25 ans, son épouse, sans profession.

Eglantine, la signataire de la carte, est la sœur de Fernand. Jeanne Eglantine Liberté LADEVEZE est née à Verfeuil le 10 avril 1879. L’acte de N précise qu’elle est la fille de d’Etienne Ignasse LADEVEZE, 27 ans, instituteur primaire, demeurant à Verfeuil, et de Lucie DANFLOUS, 23 ans, sans profession.

Quant au fils du chapelier, il s’agit d’Ursin Paul Joseph LABAT, né à Figeac (46), le 1/06/1877. Il est le fils de Joseph Léandre LABAT, marchand chapelier, et de Marie Noémie MOULY. Ursin et ses parents quitteront Figeac pour aller s’installer à Toulouse où ils exploiteront un magasin sis au 10 de la rue Lafayette _ adresse qui figure sur la fiche matricule d’Ursin.

C’est donc Ursin LABAT, le fils du chapelier, qui est né le premier.

NotaBene : Sur la carte datée du 19/10/1918, il est mentionné que le décès d’Ursin LABAR a eu lieu « hier » soit le 18 alors que l’acte de D indique qu’il a eu lieu le 16.

2. A quelle date Fernand a-t-il été prisonnier de guerre ?

Fernand a été fait prisonnier le 26-09-1914.

On trouve cette information dans sa fiche matricule ou sur le site :

Registres des prisonniers de guerre https://grandeguerre.icrc.org/fr/List/3070401/731/96130/

3. Dans quel pays d’Afrique Fernand a t’il été en 1926 ?

Cette information est aussi dans la fiche matricule :

Fernand a été à Casablanca, Maroc en 1926.

4. Dans quelle commune de la Haute Garonne le père de Fernand a-t-il été instituteur ?

Les actes de N de Fernand et d’Eglantine précisent que leur père était instituteur primaire, demeurant à Verfeuil. Mais rien ne permet de considérer qu’il exerçait son métier au dit Verfeuil.

Dans le JO du 22/04/1894, on relève l’attribution d’une bourse d’entretien, pour la scolarité, de Jeanne Eglantine LADEVEZE, la sœur de Fernand, au cours complémentaire de Saint-Aubin à Toulouse. Le père de Jeanne Eglantine, et donc de Fernand, est, alors, instituteur à Saint-Sulpice.

On retiendra donc comme réponse : Saint Sulpice sur Lèze. Par la suite, il a été mis en congé pour cause de maladie (1897-1898-1899) 

5. Le père de Fernand a déclaré la naissance de l’un de ses petits-enfants, donnez le nom la date et le lieu de naissance de celui-ci ?

Roger Icart né à Toulouse le 13-02-1917 a bien été déclaré par son grand père maternel Etienne Ladevèze car le père Jacques Icart était absent pour cause de mobilisation.

6.A quelle occasion le chapelier LABAT a-t-il reçu une indemnité de 200 francs ?

le chapelier Labat a reçu une indemnisation de 200 francs en réparation des dégâts occasionnés à la glace et à la devanture de son magasin à l’angle de la rue Lafayette par le fourgon automobile de la Compagnie des Sapeurs Pompiers.

7. Que trouve t’on actuellement à l’emplacement de l’ancien magasin LABAT ?

Le magasin Labat se trouvait au 26 rue Lafayette. Le n° 26 se trouvait à l’angle de la place Wilson comme le précise cette publicité parue dans la presse
En 1963 l’enseigne Cartouche qui vend des vêtements pour hommes s’installe sur le site de l’ancienne chapellerie. Mais cette boutique a fermé ses portes le 14-07-2019. En septembre 2019, le site est repris par l’enseigne Jimmy Fairly qui vend des lunettes.

8. Quelle famille de potiers de terre trouve-t-on dans les ancêtres du capitaine ?

le Capitaine Ladevèze est un descendant de la famille Maury potiers originaires d’Esperce.

Esperce, village de potiers de terre

 

Au milieu de ce XVIIIe siècle, on compte une demi-douzaine au moins, de familles  de potiers, ce sont : les  Bellou ou Bélou, très nombreux (Raimont, François, Paul, Elie, Dominique, Guilhaume, etc…), les Maury (Guilhaume, Etienne, Louis, etc…),les Turios ou Thurier (Dominique, Jean, Thomas) , Les Aribaut, les Casedebant ou Cazedevant, les Delmas, et des ouvriers : Rey, Bousquet, Duvigne, Maurette, Jourda, Hugounet, Dubois, Sainte-Marie, Marliagues, alba, Carcy  ou Quercy, etc… ; en tout de trente à quarante potiers .

Les 4 gagnants tirés au sort  qui remportent un lot généalogique sont :

Aline B

Annie M

isabelle C

Juliette

Merci à tous les participants.

 

L’énigme MANAUD

2 mai 1899… Dans la presse régionale, on peut lire :

Tentative de Suicide, Louse CAUMONT a été repêchée et sauvée par Bernard MANAUD

Martine nous invite à découvrir ce sauveur.

  1. Donnez la date et le lieu de naissance de Bernard MANAUD (1pt)
  2. Quelle était la couleur de ses yeux ? (1pt)
  3. Combien de temps a t’il travaillé pour la mairie ?
  4. Trouvez le nom de son épouse, sa date et son lieu de naissance (2pts)
  5. Les enfants de ce couple (1pt par enfant)
  6. Lequel des enfants épouse Eugénie ? Date et lieu du mariage avec identités des mariés. (3pts)
  7. Une de ses grand-mère est née au royaume de Naples : nom, prénom, date de naissance ? (3pts)
  8. Aucun rapport avec les question sprécédentes mais pour corser l’énigme. Toujours en 1899, une habitante de l’une des rues où vécut Bernard MANAUD est décédée en voulant éteindre un incendie qui menaçait son fils. Quel age avait cette personne ?

 Une petite semaine ( dimanche 26 avril minuit ) pour envoyer vos réponses à enigme@genealogie31.fr

MERCI Martine…

Ps : Si vous avez une idée sur la date et le lieu de Louise CAUMONT n’hésitez pas à la donner. J’ai ma petite idée sur la question ( Gilles)

 

 

 

N.D. Phot

N.D. Phot ( LEVY et NEURDEIN – Paris )

Voici la liste des cartes de cette collection :

  1. Toulouse – Eglise Saint Sernin
  2. Toulouse – La Cathédrale – Eglise Saint Etienne
  3. Toulouse – Le Musée, ancien Couvent des Augustins, le Petit Cloître
  4. Toulouse – Vue Générale, prise de la Dalbade
  5. Toulouse – Le Capitole

 

Les différents dos que l’on peut trouver dans cette collection :

La carte d’églantine

Les énigmes généalogiques du 31

A partir d’un document ou d’un objet laissez-vous plonger dans nos énigmes généalogiques. Vous avez 2 mois pour répondre aux questions posées. 4 gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses et se verront remettre un cadeau Généalogique

Octobre 1918, Églantine envoie une carte représentant la cour Henri VI du capitole à Toulouse au Capitaine LADEVEZE.  Elle lui annonce la mort du fils du chapelier. Mort causée par la grippe.  Votre mission si vous l’acceptez est de répondre à quelques questions concernant les trois personnages de la carte.

  1. Qui du fils du Chapelier, du capitaine ou d’églantine est né le premier ?
  2. A quelle date Fernand a-t-il été prisonnier de guerre ?
  3. Dans quel pays d’Afrique Fernand a t’il été en 1926 ?
  4. Dans quelle commune de la haute Garonne le père de Fernand a-t-il été instituteur ?
  5. Le père de Fernand a déclaré la naissance de l’un de ses petits-enfants, donnez le nom la date et le lieu de naissance de celui-ci ?
  6. A quelle occasion le chapelier LABAT a-t-il reçu une indemnité de 200 francs ?
  7. Que trouve t’on actuellement à l’emplacement de l’ancien magasin LABAT ?
  8. Quelle famille de potiers de terre trouve-t-on dans les ancêtres du capitaine ?

4 gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses pour remporter un cadeau Généalogique offert par nos partenaires. Vous avez jusqu’au 31 mars pour envoyer vos réponses par email à enigme@genealogie31.fr

Bonne Chance à Tous