Mise en avant

L’énigme de Juin 2019

La médaille de l'énigme
La médaille de l’énigme

L’énigme de la médaille

Pour cette nouvelle énigme généalogique il va falloir faire parler cette médaille en argent délivrée à un certain BARADAT Étienne. Nous sommes en pleine période d’examens aussi le temps vous sera minuté pour répondre aux 14 questions que nous allons vous poser. Vous aurez jusqu’au 30 juin 2019 minuit. Celles-ci vont vous permettre de revoir une fois de plus les différentes sources qui peuvent vous aider pour alimenter votre propre généalogie. Bonne chance à Tous et rappelez-vous les énigmes démarrent toujours dans la Haute Garonne.

4 gagnants pour cette énigme :

Le 1er à donner toutes les bonnes réponses recevra la médaille en argent ainsi qu’un arbre généalogique offert par Empreinte Généalogique, le second plus rapide et les 2 derniers recevront un ouvrage de Généalogie

http://www.genealogie31.fr/enigme2019_03

  1. Donnez la date et le lieu de naissance de BARADAT Etienne ? (1pt)
  2. En quelle année a-t-il obtenu cette médaille ? (1pt)
  3. Quelles autres médailles a-t-il obtenu et en quelles années ? (1pt par médaille)
  4. Où habite-t-il en 1868 ? (1pt)
  5. Dans quelle rue habite t-il  en 1884 ? (1pt)
  6. Quelle était la taille de notre Étienne ?  (1pt)
  7. Quelle était la profession de BARADAT Etienne ? (1pt)
  8. Combien gagne t’il par jour en 1891 ? (1pt)
  9. Dans quel cimetière est-il enterré ? (1pt)
  10. Quel lien de parenté a-t-il avec un inspecteur de police toulousain du même nom ? (1pt)
  11. De quoi un de ses fils était il président ? (1pt)
  12. A quelle date a été passé le contrat entre les sosa 10 et 11 de notre Étienne ? (1pt)
  13. Quelle branche ascendante de notre Étienne part rapidement dans le Gers ? (1pt)
  14. Donnez les noms prénoms et date de naissance des neveux et nièces de notre Etienne ? (1pt par personne)

Envoyez vos réponses par email à enigme@genealogie31.fr – Bonne chance à Tous

L’énigme de la Rue – La solution

Merci aux participants de cette énigme. Voici les premières réponse qu’il fallait trouver :

 1) Quel est le nom actuel de cette rue et en quelle année a-t-elle changé de nom ?

Il s’agissait de la Rue du printemps est le nouveau nom de la petite rue de la poudrière depuis 1883

2) Au 54 de notre rue je me rappelle e l’Oloronais comme on l’appelait. Celui-ci avait trouvé en plein mois d’aout, un objet dans son jardin. Nous avions bien fait les fous avec celui-ci avant qu’il ne décide à rechercher son propriétaire.

  1. Quel était le nom prénom et date de naissance de l’Oloronais ?

Il s’agissait d’Henri Joseph Mendibi, enfant naturel, reconnu par Ery Jean Baptiste de Charry le 15 mai 1885 à Montauban. Il est né le 13 juillet 1872 à Oloron ste Marie.

  1. Qu’avait-il trouvé dans son jardin ?

Il trouve une bicyclette

  1. Bien des années plus tard un autre habitant de ce numéro connu le phénomène inverse et se fit voler le même objet. Comment s’appelait cet habitant ?

En octobre 1934 jean Escaich se fit voler sa bicyclette

3) Au numéro 49 nous avions la fille d’un médaillé de la légion d’honneur

a Date de naissance et lieu de naissance de ce médaillé

Saturnin Ratier né le 5 mai 1821 à Villemur sur Tarn (31)

b    Quelle autre médaille avait-il obtenu ?

Il avait recu aussi  la médaille de la valeur Militaire de Sardaigne

 4)  Nous avions dans la rue notre tueur de mouches.  Je me rappelle qu’il nous vantait les mérites d’un insecticide détruisant tous les insectes avec leurs œufs. Il vivait avec sa mère.

a Nom de l’insecticide foudroyant

L’insecticide était « l’invisible ».

b Dans quelle commune était née sa mère ?

La mère est née à Frouzins (31) le 25 juin 1825

5) Je me rappelle encore François qui avait eu un démêlé avec sa bonne celle-ci lui avait subtilisé quelques objets. François Baptiste DELBOY, domicilié, au 51 rue du Printemps en 1891 et 1911, au 61 rue du Printemps en 1906

  1. a) Quelle fut la condamnation de la bonne de François Jugement du 22 janvier 1910

Le tribunal inflige à Emilie Bergès, domestique de François DELBOY, six mois de prison sans sursis et 16 francs d’amende

  1. b) De quelle association François était-il président ?

Il est président de la société colombophile « le Courrier de la Concorde »

6) Certaines maisons de la rue ont connu des évènements. J’ai encore le souvenir du numéro 35 a) Que s’est-il passé en 1889 à cette adresse ?

Une maison en construction, au numéro 35, s’est subitement écroulée. Tout le mur de la façade est tombé sur la voie publique.

  1. b) Quels liens avaient les deux chefs qui vivaient à ce numéro en 1891 Les 2 chefs présents en 1891 au numéro 35 : Gabriel Cécilien PASSEMAR, né le 12 septembre 1853 à Gaillac (Tarn) et Anna Joséphine PASSEMAR, (épouse de Pierre ENJALBERT) née le 21 décembre 1849 à Gaillac (Tarn) sont frères et sœur.

7) Dans la vie de la rue il y avait les recenseurs qui venaient tous les 5 ans nous poser tout un tas de questions. Pour notre bien et celui de la commune disaient-ils, moi je pense plutôt que c’était pour nous créer de nouveaux impôts. Certains voisins n’ont pas survécu longtemps après le recensement. Un voisin de la rue est décédé l’année du recensement de 1891

a) Nom prénom et date de naissance de celui-ci

Antoine François Jean DEBÈZE, prêtre, né à Baziège le 25 novembre 1819 et décédé au 40 rue du Printemps, le 15 avril 1891.

b) Au moins 3 de ses oncles exerçaient la même profession. De quelle profession s’agit-il et dans quelle commune chacun de ceux-ci exerçait il ? 3 de ses oncles étaient chapeliers.

Mathurin GRÈZE était chapelier à Baziège

Théodore DEBÈZE était chapelier à Baziège

Pierre BATUT était chapelier à Villemur

sa tante Pétronille Manuelle Rosalie DEBÈZE épouse le 21/10/1817 à Baziège, Mathurin GREZE qui est chapelier. Le couple demeure à Baziège

 

c) Un de ces oncles fut aussi conseiller municipal dans une commune du 31. Nom prénom et date de naissance de celui-ci

Le mari de Jeanne Catherine Debèze, (sa tante) née le 15 février 1804, mariée à Baziège en 1830 avec Pierre BATUT (oncle par alliance) fut conseiller municipal de la commune de VILLEMUR [septembre 1852]

Mathurin GREZE fut aussi conseiller municipal à Baziege

8) Au numéro 2 c’est le recensement de 1906 qui ne lui a pas porté chance. Il est décédé peu de temps après a) Nom et date de naissance de celui-ci : Nous avons accepté 2 réponses

Guillaume FRANC né le 12 mars 1840 à Toulouse (décédé à Toulouse le 3 décembre 1906

et

Jean Baptiste Sauzel. Il est né à Esperce (31) le 1er septembre 1831 décède le 26 septembre 1906, il est veuf de Marie Bouin

 

  1. b) A quelle date est décédée son épouse ? Son épouse,

Pour le premier Marthe BROCA est décédée le 27 janvier 1928

 

Quand à Marie BOUIN Elle décède le 25 février 1904 à Toulouse

 

Un accident, du pain sur la planche des objets trouvés, une mise en vente, une bonne qui manque de se noyer

9) Au numéro 18 il y a eu celui qui avait joué aux autos tamponneuses avec une quadrillette

Nom, prénom et date de naissance de celui-ci Orens DANÈS né le 25 janvier 1894 à Toulouse, fils de père inconnu et de Louise Danès, née à Toulouse le 7 janvier 1870.

Quelle profession exerçait sa grand-mère maternelle ?

Sa grand-mère maternelle, Jeanne CABOS, au moment de la naissance de Louise Danès, (la mère de Orès Danès) était vermicellière.

Qu’est-il arrivé à son épouse en 1929 ? Jeanne SUTRA (mariage à Toulouse le 23 septembre 1922). Des inconnus se sont introduits dans leur domicile, à l’aide de fausses clés et ont dérobé des vêtements et des bijoux pour une somme de 466 francs

Parlons boutique Le pain est un aliment essentiel et nous avons eu dans notre rue plusieurs boulangers qui se sont succédé. Vous allez devoir en retrouver 2

10) Donnez le nom, prénom et date de naissance du boulanger qui avait un ancêtre perruquier

Paul Jacques COSTE, né le 14 octobre 1875 à Toulouse, domicilié au 28 rue du Printemps en 1906.

11) Donnez le nom du boulanger qui a eu un fils clerc de Notaire ?

 Antonin COUTANCEAU, né à Montberaud (Haute Garonne) le 24 janvier 1851, marié à Toulouse le 26 mai 1876, boulanger 28 rue du Printemps lors du recensement de 1891.

12) Il y avait la Famille de Zéphirin et ses enfants qui a au moins deux reprises avaient retrouvé un objet. Barus Zéphirin – enfants : Barus Jean, Barus François, Barus Louis. a) Citez ces 2 objets

8 février 1903 : un portefeuille – 26 juin 1889 : un pigeon voyageur – un trousseau de clefs, en octobre 1899 – un bracelet en argent, en juillet 1900

  1. b) un des enfants était trésorier et ensuite président de la section de secours mutuel. Quel était le nom ce secours mutuel ?

Jean BARUS était trésorier et président de : LA BOULE DE NEIGE (92e section)

13) Le champion était quand même notre facteur qui habitait au numéro 18 et qui entre 1898 et 1901 avait trouvé pas moins de 3 objets.

  1. a) Citez les objets qu’il a trouvé RAMONDOU a trouvé un billet de 100 francs ; RAMONDOU a trouvé une clef ; RAMONDOU a trouvé une montre d’enfant.
  2. b) nom prénom date et lieu de naissance de ce facteur Gabriel RAMONDOU est né à MONTBERON (Haute Garonne) le 15 juin 1852.

14) A combien fut mise a pris une des maisons de la rue en 1891. Celle-ci en forme de chalet possédait une orangerie ?

Cette maison, située au 49 rue du Printemps, fut mise à prix 20 000 fr. [29 novembre 1891]

15) Quel était le nom de l’employeur de la bonne qui a failli se noyer dans le canal en 1890 ?

La jeune bonne, Lucie LARÉ, était domiciliée au 46 rue du Printemps. Ses employeurs étaient la famille HOSTIÉ (Paul Hostié, 35 ans, voyageur)

Nous allons nous attarder au numéro 8 de notre rue, une jolie maison de 4 étages qui a vu passer beaucoup de monde.

16) Parmi ses occupants il y avait celui qui avait été voyageur, maintenant rentier il vivait avec son domestique et Léon un parent. a) Jusqu’à quelle date a-t-il vécu à cette adresse ?

Gervais Augustin NARBONNE, né à Puymaurin le 28 janvier 1826, est décédé à Toulouse le 22 novembre 1902. Il était domicilié au 8 rue du Printemps de 1891 au 22 novembre 1902

—-A suivre—-

 

 

 

Enigme de la rue – 8eme semaine

Dernier cadeau dévoilé : un lot de deux ouvrages sur les affaires criminelles dans le  sud ouest 

Vous voilà au terme de cette énigme qui vous a fait découvrir une partie des habitants d’une petite  rue de Toulouse. Certains ont même découvert des cousinages avec certains des personnages rencontrés . 

Vous pensiez peut être tout savoir sur les personnes qui vont ont fait chercher durant ces 7 dernières semaines.

Voici juste 5 questions pour vérifier cela elles portent sure des personnages que vous avez déjà rencontré.

Et ensuite envoyez nous vos réponses ( mêmes incomplètes) par email à enigme@genealogie31.fr avant le 31 décembre 2021 minuit. Merci de nous indiquer parmi les lots a gagner les lots qui vous feraient plaisirs

51) L’une des personnes que vous avez déjà rencontré   sera nommé commissaire répartiteur en 1899. De qui s’agit-il ?

52) Lequel des  personnages rencontré a  eu 2 frères qui se sont mariés avec 2 sœurs ?

53) Le fils de l’un des personnages que vous avez croisé des était adjoint au maire et a participé à sauver une personne dans une tentative d’assassinat rue du Taur. Nom et prénom du fils adjoint au maire

54) le père de l’un des personnages de notre énigme fut maire d’une ville pendant 53 ans. De quelle vile s’agit-il ?

55) Enfin dernière question l’un de nos personnages porte le même nom qu’un célèbre condamné à mort soupçonné de cannibalisme.

  1. a) Nom et prénom du criminel ?
  2. b) ce criminel a-t-il un lien de parenté avec l’un de nos personnages et si oui indiquez exactement le lien

Bonnes fêtes à Tous et prenez soins de vous et de vos proches.

Enigme de la rue – 7eme semaine

Un nouveau cadeau dévoilé avant de vous faire découvrir les nouvelles questions. Pour ceux qui aiment les surprises  il s’agira d’un cadeau surprise  « Découverte de la Haute Garonne »

Résultat d’images pour cadeau surprise

Chaque semaine une série de questions concernant des habitants de cette  rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre. Vous aurez  ensuite jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de bonnes réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

 

Nous allons bientôt arriver au bout de la découverte des habitants de notre rue. Il ne reste que deux semaines de questions.

Cette semaine devrait être plus facile en espérant que nous n’aurons pas fait trop d’erreurs dans les textes des questions

 

44) Elle-même peintre elle était la fille unique d’un peintre décédé à Collioure. Elle fut membre sociétaire des artistes méridionaux et bien sûr elle vécut un temps dans notre rue avec sa mère.

  1. a) Nom prénom date et lieu de naissance de cette peintre

45) Il est mort en 1911, il fut inspecteur de police et maire d’une petite commune de l’Ariège

  1. a) nom prénom date et lieu de naissance de celui ci

46) Nous avions notre chiffonnier qui récupérait un peu de tout. Celui-ci  fut l’objet d’une liquidation judiciaire en 1905

  1. a) nom prénom date et lieu de naissance de notre chiffonnier
  2. b) en 1906 il avait déclaré un vol de 5000 kilos de marchandise. Mais de quoi s’agissait-il ?
  3. b) Quelques années plus tard un de ses employé lui détourna 40 fr. Que fit l’employé avec cet argent ?

47) A propos de vol qu’a-t-on volé aux propriétaires des immeubles 44 et 46 en 1909 ?

48) Une explosion due a une fuite de gaz eut lieu en 1904.

  1. a) a quel numéro de la rue et dans quelles circonstances a eu lieu l’explosion ?

49) De quoi s’est plaint un groupe d’habitants en 1917 ?

50) En 1914 il fut prévu l’organisation d’une fête dans cette rue. Quel nom cette fête portait elle ?

 

Pour découvrir les dernières questions rendez vous ici le 20 decembre

Enigme de la rue – 6eme semaine

Un nouveau cadeau dévoilé avant de vous faire découvrir les nouvelles questions. Pour ceux qui aiment les surprises  il s’agira d’un cadeau surprise Gourmand

Résultat d’images pour cadeau surprise

 

Chaque semaine une série de questions concernant des habitants de cette  rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre. Vous aurez  ensuite jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de bonnes réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

Bonne chance à tous

6eme semaine en compagnie des habitant de cette fameuse rue. Pour cette semaine les questions concernent le recensement de 1906. Vous vous rendrez compte qu’il ne faut pas toujours se fier aux informations contenues sur les recensements.

37) Il était capitaine et s’est marié 34 ans jour pour jour après sa naissance. Je me rappelle qu’il a été décoré de la légion d’honneur

  1. a) A quel numéro de la rue habitait-il en 1906 ?

38) Eugénie s’était mariée au Lherm et est décédée en 1931.

  1. a) Quel était le métier du beau-père d’Eugénie ?
  2. b) Quelle somme d’argent fut trouvée à son décès ?

39) Il y avait cette famille originaire du Tarn et Garonne. Lui était médaille de la guerre 1870 -1871, son fils fut tué à l’ennemi le 28 février 1915.

  1. a) Quelle profession exerçait le grand-père paternel du médaillé de la guerre en 1839 ?

40) Louis avait été nommé en 1950 au grade de médecin général, il  vivait  avec son père et  sa mère . Cette dernière était issue d’une famille de menuisiers

  1. a) Quel était le prénom du sosa 64 de louis ?

41) Né à Toulon le père de famille était ajusteur mécanicien à son mariage. Son épouse est décédée au numéro 6 de la rue en 1931. A quelle adresse habitait cette famille en 1906 ?

42) Jérôme est né de père inconnu et a épousé une rose dans l’Ariège en 1877 alors qu’il était sergent major.

  1. a) A quel numéro de la rue habitait Jérôme en 1906
  2. b) Dans quelle commune est-il mort ?

43) Son mari mort en 1941 avait combattu en 1871. Son père était imprimeur d’étoffes.

  1. a) A quel numéro de la rue vivait ce couple en 1906 ?

Plus que 2 autres semaines de questions…

Pour la suite le lien apparaitra lundi ici

 

Enigme de la rue – 5eme semaine

5ème semaine et une nouvelle série de Questions.

Avant le 5eme cadeau…

Une clé USB 128  GB. Utile  pour transporter vos photos et documents scannés par exemple

Image du produit

Chaque semaine une série de questions concernant des habitants de cette  rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre. Vous aurez  ensuite jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de bonnes réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

Bonne chance à tous

5eme semaine, un officier de la légion d’honneur, un employé des chemins de fer, le volailler, une alimentation, une épicière, un guillotiné et un peintre

30) La première semaine je vous avais parlé de la fille d’un médaillé au 49 mais dans notre rue il y a eu aussi un officier de la légion d’honneur en décembre 1909

  1. a) nom prénom date et lieu de naissance de celui-ci
  2. b) il a obtenu aussi deux distinctions étrangères lesquelles ?

31) Il y avait beaucoup d’employés aux chemins de fer du midi dans notre rue. Il faut dire que nous n’étions pas loin de la gare. Je me rappelle de l’un d’entre eux qui en 1902 s’est retrouvé un jour fortement serré entre sa machine et un mur

  1. a) Que venait il de faire avant de se retrouver serré contre le mur ?
  2. b) Nom prénom date et lieu de naissance de celui-ci
  3. c) Comment est-il mort ?

32) Nous avions dans la rue un magasin d’alimentation qui a été vendu en 1908.

  1. a) nom, prénom date et lieu de naissance de l’épicière
  2. b) Savez-vous pourquoi on peut supposer que son fils André a du porter des lunettes ?

33) Il y a eu aussi une autre épicière dont le prénom Izaine était peu courant.

  1. a) Combien son mari a-t-il eu d’enfants ?
  2. b) Quels liens de parenté les enfants d’Izaine avaient ils avec la première épouse de son mari ?

34) Lorsque nous voulions de la volaille vivante nous allions au bout de la rue et nous trouvions Orpington, cochin, Hollandais ainsi que des œufs a couver.

  1. a) Quelle mésaventure est-il arrivé a notre volailler en 1907 avec son vélo ?
  2. b) Que vendait il avant de vendre des volailles ?
  3. c) Notre volailler dirigea un temps un lieu particulier de croix daurade de quel lieu s’agit-il ?
  4. d) Quelle est l’origine du nom composé de notre volailler ?

35) Ce que j’ai oublié de vous dire c’est que dans une des familles que nous avons vu aujourd’hui Un collatéral a été guillotiné durant la révolution. Cette exécution s’est déroulée sur ce qui est devenu par la suite la place du Capitole à Toulouse

  1. a) Quel est le nom de ce guillotiné ?

36) Toujours dans cette même famille nous trouvons un cousinage avec un peintre bordelais qui a entre autre peint un moulin de la galette.

  1. a) date nom, prénom et lieu de naissance de ce peintre

Prochain Rendez vous Lundi prochain en cliquant ici.

Enigme de la rue – 4eme semaine

4eme semaine et c’est une nouvelle série de questions qui vous attends mais avant un 5ème cadeau à découvrir :  un lot de 3 Ouvrages généalogiques

Chaque semaine une série de questions concernant des habitants de cette  rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre. Vous aurez  ensuite jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de bonnes réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

Bonne chance à tous

23) Nous vivions une époque où toute morsure de chien était considérée comme dangereuse, la peur de la rage était constante. Je me rappelle du jeune Albert qui habitait au numéro 50 qui s’était fait mordre.

  1. a) nom prénom et date de naissance d’Albert
  2. b) a qui appartenait le chien qui l’a mordu ?

24) Nous avions eu aussi une histoire d’insoumis dans notre rue. Il s’agissait du frère de Joséphine l’institutrice qui n’avait été comme n’ayant pas obéit à l’ordre d’appel et qui avait été déclaré insoumis.

  1. a) Pour quelle raison ne s’était-il pas présenté à l’appel ?

25) Nous avions aussi notre guérisseur :  « Le guérisseur des hernies « 

  1. Nom prénom date et lieux de naissance de celui-ci.
  2. Jusqu’à quelle date avait-il son cabinet dans notre rue ?
  3. Quelle profession exerçait-il avant de guérir les gens ?

26) Au numéro 37 nous avions le relieur. Il s’était marié l’année où il avait été exempté du service militaire

  1. a) Nom, prénom et date de naissance de celui-ci

 

27)  Des malheurs il y en a eu dons notre petite rue. Je me rappelle du petit Eugene GAURET mort en 1899 à l’Age de 18 mois Cela s’était produit pendant qu’il était gardé par une famille qui vivait dans la rue.

  1. a) Comment était-mort le petit Eugène ?
  2. b) nom, prénom et date et lieux de naissance des époux qui gardaient l’enfant
  3. c) à quel numéro de la rue habitaient-ils ?

28) Il y avait aussi le décès de Marie BEGUE qui elle est morte pendant son travail.

  1. a) de quoi est elle morte et chez qui ?
  2. b) nom prénom date et lieu de naissance de Marie

29) Enfin il y a eu aussi en 1901 la découverte du cadavre d’Henry. Celui dont le nom de famille était une variante du patronyme MARTIN.

  1. a) Depuis combien temps ses voisins ne l’avaient-ils pas aperçu ?
  2. b) nom prénom date et lieux de naissances des parents d’Henry

A lundi prochain pour de nouvelles questions.

Le lien apparaitra ici

 

 

 

 

 

Enigme de la rue – 3eme semaine

Troisième semaine d’enquête généalogique et 3ème cadeau dévoilé

Un magnifique  arbre généalogique offert par Empreinte Généalogique Fidèle  depuis le début de nos énigmes Christophe  a déjà ravi des dizaines de gagnants

3ème semaine de recherches dans cette rue … 7 questions et de nouveaux habitants de cette rue que vous allez découvrir. Peut être parmi eux celui qui a un lien de parenté avec un criminel du 18 -ème siècle.

Chaque semaine une série de questions concernant 7 habitants  ou numéros de la rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre et vous aurez jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

3ème semaine de questions pour découvrir les habitants de cette rue.

Cette semaine va être plus tranquille  nous allons nous attarder au numéro 8 de notre rue, une jolie maison de 4 étages qui a vu passer beaucoup de  monde.

16) Parmi ses occupants il y avait celui qui avait été  voyageur,  maintenant rentier il vivait  avec son domestique et Léon un parent.

  1. a) Jusqu’à quelle date a-t-il vécu à cette adresse ?

17) Toujours à la même adresse il y avait celui qui avait épousé un professeur de piano.

  1. a) Nom prénom date et lieu de naissance de ce professeur de piano

18) Il y avait aussi le sergent. Enfin il l’avait été nommé sergent le lendemain du discours de GAMBETTA au cirque du château d’eau. Cela datait un peu

  1. a) A quelle date a-t-il été nommé sergent ?
  2. b) Nom prénom et date de naissance de ce sergent
  3. b) dans quel cimetière a-t-il été inhumé ?

19) Je n’oublie pas Jean et Anne Rentiers aussi tous les deux

  1. a) Quel métier exerçait jean Auparavant ?
  2. b) Je me rappelle que l’un des oncles de jean fait passer un encas dans le journal  concernant l’une de ses épouses Nom, prénom date et lieu de naissance de l’épouse en question ?

20) Il avait aussi celui qui travaillait dans l’hydraulique agricole et qui auparavant avait été casernier. Son père aussi été aussi casernier à Toulouse. Son fils lui était sergent au 14 -ème régiment d’infanterie.

  1. a) donnez le nom prénom et date de naissance du fils sergent

21) En parlant de militaire toujours au numéro 8 il y avait celui qui avait été nommé caporal en 1879 et qui par la suite avait été cassé de son grade.

  1. a) Nom prénom et date de naissance de celui ci

22) Enfin toujours à la même adresse. Un de ses occupants est décédé l’année du recensement de 1896.

  1. a) Nom prénom et date de naissance de celui ci

Bonne chance à Tous.

Lundi 22 revenez ici vous trouverez le lien pour la suite des questions.

 

Enigme de la rue – Seconde semaine

 

Poursuivez vos recherches.

Deuxième lot dévoilé : Un abonnement de 6 mois à RetroNews pour l’un des 8 gagnants

Seconde semaine de recherches dans cette rue … 7 questions et de nouveaux habitants de cette rue et peut être parmi eux celui qui a un lien de parenté avec un criminel du 18 -ème siècle.

Un accident, du pain sur la planche des objets trouvés, une mise en vente,  une bonne qui manque de se noyer

Chaque semaine une série de questions concernant 7 habitants  ou numéros de la rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre et vous aurez jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

9) Au numéro 18 il y a eu celui qui avait joué aux autos tamponneuses avec une quadrillette

  1. Nom, prénom et date de naissance de celui-ci
  2. Quelle profession exerçait sa grand-mère maternelle ?
  3. Qu’est-il arrivé à son épouse en 1929 ?

Parlons boutique Le pain est un aliment essentiel et nous avons eu  dans notre rue  plusieurs boulangers  qui se sont succédé. Vous allez devoir en retrouver 2

10)  Donnez le nom, prénom et date de naissance du boulanger qui avait un ancêtre perruquier

 11) Donnez le nom du boulanger qui a eu un fils Clerc de Notaire ?

 Parmi les stars de la rue Nous avions les pros des objets trouvés ceux que l’on voyait régulièrement dans le journal dans la rubrique trouvailles. Parmi ceux-ci

12) Il y avait la Famille  de Zéphirin et ses enfants  qui a au moins deux reprises avaient retrouvé un objet.

  1. a) Citez ces 2 objets
  2. b) un des enfants était trésorier et ensuite président de la section de secours mutuel. Quel était le nom ce secours mutuel ?

13)    Le champion était quand même notre facteur qui habitait au numéro  18 et qui entre 1898 et 1901  avait trouvé pas moins de 3 objets.

  1. a) citez les objets qu’il a trouvé
  2. b) nom prénom date et lieu de naissance de ce facteur

14)   A combien fut mise a pris une des maisons de la rue en 1891. Celle-ci en forme de chalet possédait une orangerie  ?

15) Quel était le nom de l’employeur de  la bonne qui a failli se noyer dans le canal en 1890 ?

 

Prochaine série de questions lundi 15 novembre. Le lien apparaitra ici 

 

Enigme : La rue de Toulouse

Cette énigme va vous faire découvrir la vie d’une rue Toulousaine dont la photo apparait au dessus, à travers quelques uns de ses habitants. Parmi ceux ci vous devrez trouver lequel a un lien de parenté avec un criminel du 18 -ème siècle.

Vous allez ainsi découvrir une cinquantaine d’habitants qui ont vécu à un moment ou un autre dans cette rue entre 1800 et 1950 et vous devrez répondre aux questions les concernant. 

Chaque semaine une série de questions concernant 7 habitants  ou numéros de la rue sera dévoilée jusqu’à la semaine du 20 décembre et vous aurez jusqu’au 31 décembre minuit pour envoyer vos réponse à enigme@genealogie31.fr

Les 8 participants  qui auront trouvé le plus de réponses remporteront un lot. Vous découvrirez un lot chaque semaine.

Mais pour démarrer il vous faut trouver le nom de cette rue.

Pour cela un seul indice  :  Cette rue s’appelait au départ « Petite rue de la poudrière  » pour ensuite prendre un nom plus sympathique. 

 1) Quel est le nom actuel de cette rue et en quelle année a t’elle changé de nom ?

Pour entrer maintenant dans l’énigme et découvrir ses habitants vous allez devoir taper le code pour rentrer dans la page.

Ce code  est tout simplement le nom de la rue 

Continuez en cliquant sur ce lien