Mise en avant

L’énigme de Juin 2019

La médaille de l'énigme
La médaille de l’énigme

L’énigme de la médaille

Pour cette nouvelle énigme généalogique il va falloir faire parler cette médaille en argent délivrée à un certain BARADAT Étienne. Nous sommes en pleine période d’examens aussi le temps vous sera minuté pour répondre aux 14 questions que nous allons vous poser. Vous aurez jusqu’au 30 juin 2019 minuit. Celles-ci vont vous permettre de revoir une fois de plus les différentes sources qui peuvent vous aider pour alimenter votre propre généalogie. Bonne chance à Tous et rappelez-vous les énigmes démarrent toujours dans la Haute Garonne.

4 gagnants pour cette énigme :

Le 1er à donner toutes les bonnes réponses recevra la médaille en argent ainsi qu’un arbre généalogique offert par Empreinte Généalogique, le second plus rapide et les 2 derniers recevront un ouvrage de Généalogie

http://www.genealogie31.fr/enigme2019_03

  1. Donnez la date et le lieu de naissance de BARADAT Etienne ? (1pt)
  2. En quelle année a-t-il obtenu cette médaille ? (1pt)
  3. Quelles autres médailles a-t-il obtenu et en quelles années ? (1pt par médaille)
  4. Où habite-t-il en 1868 ? (1pt)
  5. Dans quelle rue habite t-il  en 1884 ? (1pt)
  6. Quelle était la taille de notre Étienne ?  (1pt)
  7. Quelle était la profession de BARADAT Etienne ? (1pt)
  8. Combien gagne t’il par jour en 1891 ? (1pt)
  9. Dans quel cimetière est-il enterré ? (1pt)
  10. Quel lien de parenté a-t-il avec un inspecteur de police toulousain du même nom ? (1pt)
  11. De quoi un de ses fils était il président ? (1pt)
  12. A quelle date a été passé le contrat entre les sosa 10 et 11 de notre Étienne ? (1pt)
  13. Quelle branche ascendante de notre Étienne part rapidement dans le Gers ? (1pt)
  14. Donnez les noms prénoms et date de naissance des neveux et nièces de notre Etienne ? (1pt par personne)

Envoyez vos réponses par email à enigme@genealogie31.fr – Bonne chance à Tous

L’énigme du Volvestre

Vous voici lancé dans une énigme qui va vous amener dans le Volvestre et la découverte de personnages illustres ou inconnus. Cette énigme vous est  proposée par Martine.

Prenez votre temps vous avez jusqu’au 31 Aout minuit pour répondre aux questions et envoyer vos réponses à enigmemartine@orange.fr

3 gagnants parmi les bonnes réponses seront tirés au sort et recevront  un lot  Culinaire ( Un panier Gourmand ), Généalogique  ( un arbre généalogique offert par La société Empreinte généalogique ) ou Culturel ( un ouvrage sur la Haute Garonne)

Bonne chance à tous

Afin de situer les prochaines investigations initiées par l’appellation régionale recherchée dans la Haute-Garonne, cette énigme débute par ce parchemin qui relate un procès vieux de cinq siècles…

Le blason et l’image venant initier les réponses à la première question qui est :

1)     Dans quelle ville sommes-nous dont le nom complet a été officialisé le 22 juin 2009 ? 

2) De quel procès s’agit il ?
a)  En deux mots, quel est le délit en cause ?
b) Qui le relate par écrit en 1561 ?

3)     Que représente cette image ?

Issus du même territoire, à quelques encablures, au gré de mes recherches, j’ai rencontré plusieurs personnages que vous allez devoir retrouver:

4)   Tout d’abord  une romancière
a)     Donnez son nom d’auteur, la date et le lieu de sa naissance ainsi que  son décès
b)     Féministe de surcroît, retrouvez le résumé de sa personnalité ?
c) Trouvez le contenu du testament de sa mère en 1873.
5)  Retrouvez ensuite une sage  femme, qui reçut une mention honorable en 2ème année :
a) de qui s’agit il ? (Nom prénom date de naissance)
 b) Où et avec qui vit sa grand-mère maternelle en 1842 ?
c) Quelle est la profession de ses aïeux paternels respectifs jusqu’en 1767
6)   Retrouvez maintenant  une brodeuse, qui a obtenu une mention honorable en 1865, retrouvez son acte de naissance et de décès
7) Un facteur rural, qui reçoit, en 1904, la médaille des postes
a) Pourquoi dans l’article le concernant est-il évoqué la campagne de 1870 ?
b)  où réside-t-il en 1869 ?
c) A quelle date obtient-il sa pension de retraite et quel en est son montant ?
8)     Un curé, qui, en 1892, fut condamné sur dénonciation à 16 frs d’amende, pour quel délit ?
9)     Un missionnaire du XIXème siècle
a) Trouvez son nom, prénom date et lieu de naissance
b) Dans quelle ville et à quelle date a-t-il été ordonné prêtre ?
c)    Où et quand (mois et année) fut-il arrêté ?
d) date et lieu de son décès
10)     Un prélat, originaire du Cantal, célèbre en Haute-Garonne, a) de qui s’agit il ?
b) pour quelle cérémonie fut-il installé sur une charrette ?
11)     Deux francs-maçons, retrouvez leurs noms prénoms et leur acte de naissance respectif.
12) Un général, contemporain, devenu, à la retraite, écrivain régionaliste
a) nom et prénom de celui ci
b) retrouvez l’éloge qui lui est consacrée
12) Un poète et diplomate français du XVIIeme siecle , académicien en 1693
a) nom, prénom, date de naissance et de décès de celui ci
b) qui était cet oncle dont il a hérité ?
14) Un ténor de la belle-époque, premier prix du conservatoire à Paris à qui la Haute-Garonne consacre un musée.
a) Donnez  son nom prénom date et lieu de naissance et décès
b) Où se trouve ce musée ?
c) Citez les trois villes, où une rue porte son nom.
15) Un coiffeur décédé en Belgique.
a) Retrouvez son acte de naissance et de décès
b) Retrouvez sa filiation
16) Un sportif, à l’origine de la création de l’association sportive de l’endroit où il est né, retrouvez le ainsi que sa date de naissance et sa profession.
17) Un meunier prénommé « Jean » du moulin du Marquis de Lastronques exerçant dans un village dont la toponymie peut vouloir dire «  elle tape fort ».
a) Retrouvez son acte de naissance
18) Un capitaine du 15e régiment de ligne, blessé à la bataille de Friedland :
a) Trouvez ses nom prénom date et lieu de naissance
b) Date de cette bataille ; localisation et cause de la blessure :
c) Quelle distinction honorifique reçut-il de Louis XVIII ?
19) Un juge de paix, né à Toulon en 1832 :
a) Après avoir découvert son identité, retrouvez où et quand a-t-il été nommé juge de paix pour la première fois ?
b) Trouvez la cause de son décès
20)Un couple d’instituteurs du début du XXe siècle, le marié est fils d’un facteur, la mariée est fille d’un employé d’octroi, leur mariage a été célébré dans la ville dont le patron est saint Cizi.
a) Retrouvez leur identité respective, nom, prénom date et lieu de naissance
b) Retrouvez pour le marié : la couleur de ses yeux, de ses cheveux et sa taille.
c) Quelle profession exerçait son père en 1876 ?
·    

 

 

L’énigme de l’Auvergnate

 

Au cours de cette énigme nous allons nous intéresser à la descendance de Marie Thérèse MAGI, une Auvergnate venue s’installer à Grenade dans la Haute-Garonne. Vous devez envoyer vos réponses à enigmejuliette@genealogie31.fr avant le dimanche 30 mai minuit. Le plus rapide, le 3ème et le dernier à donner les bonnes réponses recevront un cadeau généalogique.

1). Quand et où est-elle née ? 2 points

2). Combien d’enfants peut-on lui attribuer ? Trouvez leurs actes de naissance. 6 points

3). A quel âge fut-elle grand-mère pour la première fois ? Donnez l’identité de son premier petit-enfant. 2 points

4). Combien de petits enfants a-t-elle pu connaître ? (noms, prénoms, date et lieu de naissance). 6 points

5). A quel âge fut-elle arrière grand-mère pour la première fois ? Donnez l’identité de son premier arrière petit-enfant. (nom, prénom, date et lieu de naissance). 2 points

6). Combien d’arrière petits enfants a-t-elle pu connaître ? (noms, prénoms, date et lieu de naissance). 6 points

7). Où et quand est décédé son premier mari ? Où et quand est décédé  celui qui a élevé son mari ? 4 points

8). Un de ses descendants a occupé le poste de Grand Chancelier de la Légion d’honneur. De qui s’agit-il ? nom, prénom, date et lieu de naissance et filiation avec l’Auvergnate. 2 points

9). Un de ses descendants a été condamné aux travaux forcés à perpétuité. De qui s’agit-il ? nom, prénom, date et lieu de naissance et filiation avec l’Auvergnate. 2 points

10). Un de ses arrière-petits-fils épouse une de ses cousines germaines. De qui s’agit-il et démontrer le lien de parenté entre les époux. nom, prénom, date et lieu de naissance et filiation avec l’Auvergnate. 4 points

11). Combien les époux de la question 10 ont-ils eu d’enfants et combien ont atteints l’âge de 5 ans ? 6 points

12). Les maris de deux de ses descendantes ont été décorés à titre posthume du titre de Chevalier de la Légion d’Honneur en 1919. De qui s’agit-il ? noms, prénoms, date et lieu de naissance et filiations avec l’Auvergnate. 4 points

13). Un de ses descendants fut garde forestier dans l’Eure. De qui s’agit-il ? nom, prénom, date et lieu de naissance et filiation avec l’Auvergnate. 2 points

14). Un de ses arrières petit-fils devint maire d’une commune de Haute-Garonne. De quelle commune s’agit-il ? nom, prénom, date et lieu de naissance et filiation avec l’Auvergnate. 2 points

15). Un de ses descendants a inventé un système pour faire des dessins à l’encre et en couleur sur le cuir. De qui s’agit-il ? nom, prénom, date et lieu de naissance et filiation avec l’Auvergnate. 2 points

16). Où se trouve la tombe ci-dessous et quel est le lien de parenté de ce capitaine avec l’Auvergnate ? 4 points

17). Deux sœurs dans la descendance de l’auvergnate épousent des notables du Tarn et Garonne. De qui s’agit-il ? noms, prénoms, date et lieu de naissance de sœurs et filiation avec l’Auvergnate. 4 points

Bonne chance à tous et Merci Juliette pour cette énigme

L’énigme « le village »

Voici une nouvelle énigme proposée par 2 membres du groupe Martine et Gérard. Vous allez ainsi pouvoir  visiter une commune de notre département et découvrir un bout d’histoire de celui ci..

Les 3 meilleurs participants recevront un cadeau  : le 1er un arbre graphique offert par Empreinte généalogique , le second un ouvrage sur la Haute Garonne et le 3 eme un ouvrage généalogique. Date limite des réponses le 30 Avril 2021 minuit. Envoi des réponses par email à enigmemartine@orange.fr.

———————

Avant notre XXIe siècle pas d’illustres personnages dans ce village qui a bercé mon enfance, mais une empreinte née de l’argile, ponctuées de magnifiques découvertes archéologiques et une fête incontournable huit semaines après Pâques…
1)  Quel est ce village et sa toponymie, pourquoi dit-on que c’est une sauveté ?

2) Qui est cette belle ? En quelle année a-t-elle été découverte, en quel endroit ?

3) Ce buste représente le saint patron du village, qui est-ce ?
 En quelques lignes, quelle est sa légende ?

4) Ce gisant se trouve dans l’église du village, qui est-ce ?
Trouvez le nom de son épouse et la date de son mariage.

5) Dès 1809, une autre famille va marquer la vie sociale de ce village, laquelle ?

En médaillon, cette jeune fille est issue de cette dernière famille,

6) qui est-elle, nom prénom date et lieu de naissance ?
7) On retrouve-t-on son nom, de quoi s’agit-il ? Quelle fut son action ?

8) Bellecourt, Leclerc, Larribe, Ané, Ajustron, Castex, de Roquemaurel, Lierre, Laforgue, Thèbe…etc…cette liste de patronymes, non exhaustive, évoque une fonction commune, laquelle ?

9) Amélioration de l’arquebuse, le mousquet est introduit dans les armées françaises au XVIe siècle. On donne le nom de mousquetaires aux bandes qui en étaient armées. En 1753, un ancien mousquetaire est inhumé dans ce village, nom, date de décès ?

10) En 1785 que reprochait-on au Sieur Bellecourt, consul ?

11) A tort ou à raison, ce compagnon semble avoir lancé ce qui demeure la marque de fabrique voire la renommée de ce village, d’où vient-il, qui est-il et quel est son métier ?

12) Quel est le lien de parenté de François Ané avec celui qui précède ?

13) Où se réunissent François Ané & Jean Louis Ajustron en l’an VII de la République ?

14) Quelle est le métier d’Etienne LARRIBE qui participe à l’insurrection de l’an VII ?

15) Un homme va particulièrement s’illustrer pendant cette insurrection de qui s’agit-il ?
16) Trouvez la rédaction manuscrite de son destin.
17)  Actuellement, qu’est devenu le lieu de ce combat ?

18) De laboureur à tailleur et à plâtrier les ascendants de, ce patronyme très présent, dans ce village ont donné naissance à un abbé, qui est-il ? donnez son nom, prénom et sa date de naissance.
19)  La société archéologique du midi de la France lui a décerné une médaille d’argent, pourquoi ?

20)  Actuellement en vente ce château, reste très secret, néanmoins j’y ai connu une dame toute vêtue de noir coiffée d’un bibi qui m’intriguait drôlement. Dans le quartier, on la nommait « Mademoiselle Tron de Flotte » cela a amusé mon enfance…
Retrouvez-la ainsi que le nom de ce château.

21) Pour qui et pourquoi est établi ce procès-verbal d’enquête de moralité ?

22)  Par leur talent et pour l’amour de leur métier deux artisans continuent, au-delà de leur disparition, à magnifier par leurs créations : l’art majeur de ce village, qui sont-ils ?
23) Date de la fermeture de leur atelier.

24)   Comment se nomme le créateur des urnes de l’église, exécutées en 1914 ?

25) Une odeur de gâteaux flottait dans tout le village dans les années 60, quel est le nom de cette biscuiterie qui perdure et, pourquoi selon la légende familiale, porte-t-elle ce nom ?
26)  De Jacques à Robert citez les fils aînés qui se sont succédés.

27) Ici la sardine ne bouche pas le port, néanmoins, d’aucun écrit que l’on en trouve dans les ruisseaux de ce village, qui est l’auteur cette « coquille » en 1885 ?

28) En 1987, un film a été tourné en grande partie dans ce village ? Titre & principaux comédiens :

29)  Pour terminer quelle est la personnalité occitarienne, incontournable, du XXIe siècle qui fait honneur au village de son enfance ?

Merci à chacune et à chacun d’avoir participé, j’aurais pu élaborer de multiples autres questions tant il est vrai que « quand on aime on ne compte pas » néanmoins, qui sait si je ne reviendrais pas y faire un autre tour…

Martine et Gérard

Le salon de Coiffure 47 boulevard Carnot

Dans notre série :  la généalogie d’un magasin, d’une entreprise nous sommes partie cette semaine  de la carte postale des éditions FOURMENT qui montre l’angle des boulevard CARNOT et la rue du rempart st Etienne.

En zoomant un peu on y voit l’enseigne d’un perruquier Coiffeur …

 

Nous sommes au 47 du Boulevard CARNOT et Il s’agit du salon de coiffure de M. PEYTOU.

En 1907 Louis PEYTOU est élu  président du syndicat des patrons coiffeurs . Ce syndicat organisait  par ailleurs chaque année un bal très prisé à l’époque. En 1913 le fils de notre  coiffeur Jean Paul Raymond se marie avec Antoinette DELON qui habitait l’union mais qui était originaire de Ramonville St Agne. Comme cela se retrouve pour certaines professions, chez les PEYTOU ils étaient coiffeurs de père en fils, son père avait commencé  avec une  boutique au 15 Boulevard Saint Aubin à Toulouse et le grand père d’Alain  était quand à lui perruquier sur la commune de  Cazeres sur Garonne.

En 1923 lors de la publication de cette carte c’est Jean paul qui a repris le salon à son père qui décèdera en janvier 1934.

Deux  publicités de l’époque parues  dans la Dépêche

Et un an plus tôt il nous promettait des yeux merveilleux avec le Koteuil ( je cherche encore de quoi il peut s’agir 😉 )

 

Les Pharmacies du Fousseret

 

Toutes les semaines je vous propose de retrouver un peu la généalogie d’une entreprise ou d’un commerce du 31. Aujourd’hui nous sommes allé voir les pharmacies du Fousseret à travers des cartes postales et documents.

 

Sur la première vue nous voyons une pharmacie surmontée d’un E. MASSIP. Nous sommes place de l’église.

Même si l’on trouve des MASSIP au Fousseret, notre pharmacien qui se prénomme Emmanuel Paul Marie est originaire de l’Aveyron et plus précisément de la commune d’Aubin où il est né en 1842.

Fils de pharmacien, la pharmacie existe déjà en 1896. Il y décèdera célibataire en 1908. Son frère Lucien lui aussi pharmacien écrira un ouvrage sur l’Histoire de la ville et des seigneurs de Cancon, en Agenais, depuis les en 1891. Un autre pharmacien reprendra peu de temps la pharmacie un certain CHEVALIER Georges Arnold né en 1857 à Buenos aires . Celui ci marié a une FOURCADE Marie décédera en 1937 à Revel. Leur fils Gabriel sera tué en 1916 dans la Meuse et son nom apparait sur le monument aux morts de Revel

 

Désormais il n’y a plus de Pharmacie a cet emplacement.

A la même époque il existait une autre pharmacie au Fousseret a quelques pas de la première. Comme indiqué sur l’enveloppe

est a été fondée en 1839. Il s’agit de la pharmacie ABADIE tenue en 1896 par Georges né en 1857 qui marié a ESQUILAT Marie Anne donnera un  fils ABADIE pierre né en 1885 qui reprendra la pharmacie. Celui ci sera  marié a une toulousaine prénommée Juliette.

 

 Leur fils Georges sera tué lors de la seconde guerre mondiale et son nom est inscrit sur le monument aux morts du Fousseret .

C’est la seule pharmacie encore présente au Fousseret.

 

 

BRUSSON Jeune à Villemur sur tarn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’entreprise BRUSSON Jeune

Nous sommes en 1872, Jean marie Elie BRUSSON a tout juste 31 ans lorsqu’il fonde l’entreprise BRUSSON Jeune. Originaire de Villemur sur Tarn c’est dans cette ville qu’il installera ce qui deviendra une des principales entreprise française de pâtes et de produits céréaliers. Villemur sur Tarn  sera électrifiée dès 1892 avant même Toulouse. Le fameux « cheveu d’ange » emballé à la main c’est lui enfin ce sera repris par Panzani sous  la marque Supralta Brusson dans les années 1970. Auparavant plusieurs générations de BRUSSON dirigeront la société. De 700 employé il n’en restera plus que 120 dans els années 80. L’espagnol Brussanges reprendra la société en 2012

Il est fils d’Antoine  qui est maire de Villemur et de Anne Marie MALPEL , il sera promu chevalier de la légion d’honneur en 1904. Il set issu  d’une famille implantée dans cette commune depuis des siècles qui a compté parmi elle  des meuniers charpentiers, pécheurs de poissons, etc.

 

En décembre 2014, un incendie ravage une partie des ateliers de Villemur. 

Après 146 ans d’activité, c’est la fin des établissements Brusson Jeune.

Enigme  » Les Mariés de L’Empereur »

 

 

Napoléon a marqué l’évènement de son mariage avec Marie-Louise d’Autriche par des actes de générosité et de bienveillance précisés par un décret en date du 25 mars 1810.

Ainsi, le titre IV intitulé Du mariage de six mille militaires accorde une dot aux militaires en retraite qui se marieront avec des filles de leurs communes.

 

Toulouse se trouve dans l’état A. 10 mariages auraient donc dû y être célébrés, malheureusement
pour vous… il y en a eu 13.
Je vous invite à tester vos capacités de recherches en répondant à 2 questions par couple. (50 points au total)
La question 1 concerne le 1er couple dont le mariage est inscrit dans le registre d’Etat civil, la question 2, le couple suivant, etc.
Lorsque l’identité d’un individu est demandée, il faut donner son patronyme, son (ses) prénom(s), sa date et son lieu de naissance.

Vous avez jusqu’au 28 février minuit  pour envoyer vos réponses à enigme@genealogie31.fr. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses déterminera 2 gagnants. Bonne chance à Tous
1 – 1er couple
a – Ce couple a 2 neveux professeurs de physique. Donnez leur identité. (2 points)
b- Un parent de la mariée a été condamné à 2 mois de prison. Quelle est son identité et quel était l’objet du délit ? (2 points)
2 – 2ème couple
a- Quelles professions a exercé le marié après son mariage? Quel est le montant de la pension qu’il touchait ? (2 points)
b- Un de leur descendant a participé au siège de Belfort. Donnez son identité et sa date de décès.
Un autre est décédé moins de 2 mois après la déclaration de la Première Guerre. Donnez son identité, sa date et son lieu de décès et la cause de sa mort. (2 points)
3 – 3ème couple
a- Un de leur parent a été blessé d’un coup de feu à la fesse gauche. Donnez son identité, sa date et son lieu de décès. (2 points)
b- Une de leur fille est décédée peu après ses couches. Donnez son identité, sa date et son lieu de décès. (2 points)
4 – 4ème couple
a- Quel est le montant de la dot de la mariée ? (2 points)
b- Où se trouve la sépulture de la marraine de la mère du marié ? (2 points)
5– 5ème couple
a- Quelles campagnes a fait le marié ? Un membre de sa famille était fusilier ; un autre a été soldat au 64ème régiment d’infanterie de ligne. Qui sont-ils ? (2 points)
b- Deux de leurs arrières petites-filles étaient décalqueuses. Donnez la date et lieu de leur décès. (2 points)
6– 6ème couple
a- A quelle date a été passé le contrat de mariage des parents du marié et chez quel notaire ? (2 points)
b- On trouve des facteurs de piano du côté de la mariée. Donnez l’identité de 3 d’entre eux.(2 points)
7– 7 ème couple
a- Une religieuse hautement distinguée, qui n’a pas connu son père tué dans le Pas-de-Calais pendant la Grande Guerre, est née dans la même commune que la mariée. Donnez son identité. Quelle médaille a obtenu son père ? (2 points)
b- Un curé ayant exercé dans la paroisse du marié a été condamné à 10 francs d’amende. Quels sont ses nom et prénom ? Pour quels faits a-t-il été condamné ? (1 point)
8– 8ème couple
a- Qui est Jean Abel Etienne ARPIN ? (2 points)
b- Un de leur petit-fils a pu attacher sa cravate avec une épingle vermeil avec simili diamant ? Donnez son identité. (2 points)
9– 9ème couple
a- Où et quand sont décédés les parents de la mariée ? (2 points)
b- Où et quand est décédé le maréchal des logis de gendarmerie ayant un lien avec ce couple ? (2 points)
10– 10ème couple
a- A quelle date le marié a-t-il été réformé ? (2 points)
b- Donnez l’identité du/des orphelin(s) qu’il a laissé(s). (2 points)
11– 11ème couple
a- Ils sont frère et sœur, parents proches d’un des mariés, et se marient le même jour dans la
même paroisse. De qui s’agit-il ? (2 points)
b- Dans cette famille on trouve un chef de musique. Donnez son identité. (2 points)
12– 12ème couple
a- Quel est la surface du logement qu’ils occupaient en 1830? (2 points)
b- Parmi leurs descendants, on trouve un enfant assisté. Donnez son identité ainsi que ses date
et lieu de décès. (2 points)
13– 13ème couple
a- Le marié était titulaire d’une décoration. Laquelle ? (1 point)
b- Quel grade avait-il avant d’être nommé caporal ? (2 points)

La Solution de l’énigme de Folie…

Bonjour
L’aliéné, les monarchistes, le couple d’amoureux et le généalogiste…
Voici une histoire découverte fortuitement, que j’ai souhaité vous faire partager…
Comme il se doit, nous sommes en Haute-Garonne en 1913 où « La Dépêche » relaie une information judiciaire qui ne peut que fasciner l’opinion…
Elle débute suite au décès le 26 octobre 1911, d’un homme interné à Braqueville…
⦁ Braqueville :
⦁ Quel est le nom actuel de l’asile ? (0.25 pt)
⦁ C’est en 1937 en l’honneur de son fondateur et alors que les asiles deviennent des hôpitaux psychiatriques que l’asile de Braqueville fut rebaptisé « centre Hospitalier Gérard Marchant ».
⦁ Voici le portrait de son fondateur, donnez son identité, la date et le lieu de sa naissance. (0.25 pt)

⦁ Marchant Gérard né le 11 mars 1813 à Saint-Béat

 ADHG Saint-Béat 2 E IM 5972 – Saint-Béat, 1 E 9 registre d’état civil : NMD collection communale 1813-1822 vue 6 /362
⦁ Dans quelles circonstances est-il décédé ? (0.25 pt)
⦁ Après avoir reçu un coup de revolver d’un patient.

⦁ https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9606398w/f14.item.r=MARCHANT.zoom
⦁ Et, dans la Dépêche :

⦁ Quelle était la profession de son père ? (0.25 pt)
⦁ C’est soit sur son acte de mariage ou sur l’acte de décès de son père que l’on trouve la réponse :
⦁ Son père était pharmacien

⦁ Archives municipales de Toulouse Mariages 1848 vue 139/264 mariage Gérard Marchant & Pessieto Françoise
⦁ Un monument érigé à l’entrée de cet hôpital rend hommage à deux autres grands cliniciens de la psychiatrie, qui sont-ils ? (0.5 pt x2)

⦁ https://archivesnumeriques.carmaux.fr/viewer/206/#page=4&viewer=picture&o=&n=0&q=

L’aliéné & sa famille
⦁ Revenons au décès de cet interné à l’asile de Braqueville, de qui s’agit-il ? (2 pts)
⦁ En premier lieu, consultation des Archives municipales de Toulouse & le registre décès 1911 (côte 1E661) découvrir l’homme qui est décédé quartier Gironis adresse à l’époque de l’asile de Braqueville et, c’est :
⦁ Albert Sapene né à Paris en 1850 ou 1851 selon les sources

⦁ Un de ses cousins fut, entre autres, producteur, retrouvez-le ainsi que le couple d’ancêtres en 1769 qui les relie. (2 pts)

⦁ Dans sa généalogie, qui exerçait ce métier dont le patron est Saint-Eloi ? (1 pt)
⦁ C’est son grand-père maternel Bernard Talazac qui exerçait le métier d’arquebusier :
C’est celui qui fabrique et vend des arbalètes, fusils, mousquets…
cf. mariage de ses parents :

⦁ ADHG Bagnères de Luchon NMD 1847 vue 44 & 45/69 Mariage de François Sapene &Talazac Françoise, Fulgence
⦁ Au décours de la correction, j’ai rajouté la réponse suivante comme juste n’ayant pas assez précisé ma question :
⦁ Roger Talazac serrurier Sosa numéro 10 (forgeron à son mariage en 1771) Traditionnellement, Saint Eloi est le patron des bijoutiers, orfèvres et forgerons.
⦁ (AD31 – Acte de mariage page 6/78) Roger TALAZAC est le père de la grand-mère paternelle de Albert SAPÈNE

⦁ Que stipule le testament de l’aliéné ? (0.50 pt)
⦁ Il lègue sa fortune au roi d’Espagne

⦁ Comment son père a-t-il fait fortune ? (0.50 pt)
⦁ Maître-imprimeur
⦁ Fondateur du journal « le matin »
⦁ Participation au creusement de l’isthme de Panama

⦁ Revue du Comminges

⦁ Quelle éducation inculqua-t-il à son fils ? (1 pt)
⦁ Des opinions monarchistes, le goût de la particule et des titres de noblesse…

⦁ Journal « Le temps » du 22 mai 1921 article intitulé « Après l’audience »
⦁ Pourquoi déshérite-t-il sa fille ? (0.50 pt)
-parce qu’il refuse de consentir au mariage qu’elle souhaite avec un roturier et qu’elle passe outre…

⦁ Revue du Comminges

⦁ Romain Cazes, élève d’Ingres a réalisé une esquisse au crayon, de cette fille très belle, qui est-elle ? Où et quand est-elle née ? (0.50 pt)
⦁ Gabrielle Fulgence Françoise née à Bagnères de Luchon le 1er octobre 1855

ADHG Bagnères-de-Luchon NMD (collection communale) – 1855 vue 61/94

⦁ Revue du Comminges janvier 2001

⦁ Comment et quand réussit-elle à épouser l’élu de son cœur ? (1 pt)
⦁ En attendant sa majorité
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6539898h/f157.image.r=SACAZE%20SAPENE

⦁ Voici le portrait de son époux, donnez la date de sa naissance, de son décès et le lieu de son inhumation. (1 pt)

⦁ Julien Etienne Léopold Sacaze né le 24 septembre 1847 à Saint-Gaudens

⦁ ADHG Saint-Gaudens collection communale NMD 18747-1850 vue 63/334
⦁ Décédé le 20 novembre 1889 à Toulouse

⦁ AM Toulouse D 1889 vue 366/523
⦁ Inhumé à Bagnères-de-Luchon

⦁ Quelle est sa principale passion ? Donnez-en la définition. (0.50 pt X 2)
⦁ La grande passion de Julien Sacaze sera cependant l’épigraphie suite à un voyage en Italie en 1880. De retour dans les Pyrénées, il se lance dans le recueil et l’étude des inscriptions antiques, première approche, très archéologique, de la question des langues pyrénéennes. Il publie dès 1880 L’épigraphie de Luchon (Paris : Librairie académique Didier et Cie), dans lequel il consacre une note marginale aux inscriptions occitanes de l’Église de Cazeaux-de-Larboust (Haute-Garonne). Son ouvrage majeur, Les inscriptions antiques des Pyrénées (Toulouse, Privat) ne paraît cependant qu’en 1892, trois ans après sa mort
⦁ https://vidas.occitanica.eu/items/show/2105?lang=fr
⦁ L’épigraphie est l’étude des inscriptions réalisées sur des matières non putrescibles telles que la pierre, l’argile ou le métal. Cette science a pour objectif de les dater, de les replacer dans leur contexte culturel, de les traduire et de déterminer les informations qui peuvent en être déduites. ⦁ Wikipédia

⦁ Il a œuvré notamment dans le village des ancêtres de sa belle-famille, quel est ce village ? Trouvez le témoignage écrit en 1885, de ses études. (1 pt)
⦁ Cazaril-Laspènes

⦁ C’est dans la monographie communale que l’instituteur évoque Julien Lacaze vue 55 & 56/64 :

 

⦁ Pour la petite histoire j’ai essayé de remonter cette généalogie pour la confronter à celle du généalogiste, j’ai bien trouvé des « Sapene de Payssas » mais pas le lien avec notre famille Sapène !

⦁ Trouvez la descendance complète de ce couple. (1 pt)
⦁ Julien SACAZE marié le 17 avril 1877, Paris-VIème avec ⦁ Gabrielle SAPÈNE
⦁ Éva Julie Gabrielle Léopoldine née le 2 février 1878 à Saint-Gaudens, décédée le 11 mai 1952 à Toulouse

⦁ ADHG Saint-Gaudens collection communale NMD 1878-1879 vue 12/213

⦁ Aventine Julie Gabrielle Marie « dite Edith » née le 17 juin 1880 – Saint-Gaudens décédée le 20 mai 1960 à Bagnères-de-Luchon

⦁ ADHG Saint-Gaudens collection communale NMD 1880-1882 vue 55/319
⦁ Toutes les deux, célibataires, sans descendance.

⦁ Que confie la dénommée Edith en mai 1960 ? (1 pt)
⦁ Les copies des lettres de ses parents

 

Le généalogiste
⦁ Dans ses multiples délires, l’aliéné a eu recours à un généalogiste, tantôt typographe, homme de lettres, libraire…qui est-il, où est-il né ? (1 pt)
Par l’article de presse suivant, on apprend qu’il s’appelle Alphonse Bremond et sur le recensement de 1872 à Toulouse qu’il est né à Strasbourg

⦁ Combien de temps ont duré les recherches de ce généalogiste ? Quel a été l’aboutissement direct puis indirect (ce dernier en 1900) de ces investigations ? (1 pt)
⦁ 9 ans
⦁ Au blason des « Sapene de Cazarilh » et, indirectement :
⦁ Au baptême d’une cloche dans le village de Cazarilh dont devint Maire, Albert Sapene en 1900 (toutes ces réponses ont été prises en compte)

⦁ Journal « Le temps » du 22 mai 1921 article intitulé « Après l’audience »
⦁ Qu’a -t-il publié en 1863 ? (0.5 pt)
⦁ Le Nobiliaire Toulousain

⦁ On retrouve le fils de ce dernier, dans un article de presse, en 1901, de quoi s’agit-il ?
(1 pt)
⦁ A la recherche de sa descendance, dans le recensement de 1872 à Toulouse canton centre au 2 rue Saint Etienne :

⦁ Deux pistes, la recherche de son acte de naissance à Strasbourg et son acte de mariage

⦁ http://archives.bas-rhin.fr/detail-document/ETAT-CIVIL-C478-P1-R293036#visio/page:ETAT-CIVIL-C478-P1-R293036-3419160
⦁ AD 67 N1826 Strasbourg vue 46/89
⦁ Dans les tables décennales, mariage à Toulouse le 17 décembre 1849 avec Grimaud Emilie :

⦁ AM Toulouse M 1849 vue 251/277

⦁ Alphonse, Marie, Florent Bremont né le 31 mars 1826 à Strasbourg (67) avec Anne Louise Emilie Grimaud née à Saint-Loup (31) le 14 novembre 1826

⦁ ADHG Saint-Loup-Cammas. NMD 1823-1832collection communale vue 48/102

⦁ Faillite de son commerce à Paris

⦁ Enfin, quelle a été l’issue du procès qui a tant défrayé la chronique ? (0.50 pt)
⦁ Après une décennie, voire plus, de procédures, c’est la sœur qui hérite : Gabrielle Sapène veuve Sacaze.

 

Et pour clore cette histoire rocambolesque voici le lieu de d’où démarre l’intrigue…

Merci à tous les participants .

Les deux gagnants sont :

Yveline et Ann

                   
               

L’énigme de Folie…..

Bonjour

L’aliéné, les monarchistes, le couple d’amoureux et le généalogiste…

Voici une histoire découverte fortuitement, que j’ai souhaité vous faire partager…Comme il se doit, nous sommes en Haute-Garonne en 1913 où « La Dépêche » relaie une information judiciaire qui ne peut que fasciner l’opinion…Elle débute suite au décès le 26 octobre 1911, d’un homme interné à Braqueville…

Soyons fou… Vous avez jusqu’au 31 décembre minuit pour répondre aux 21 questions et envoyer vos réponses à  enigmemartine@orange.fr … Le 13eme  à donner les bonnes réponses remportera un Arbre généalogique offert par Christophe et sa société Empreinte Généalogique ou un logiciel de généalogie et le 7ème à envoyer les bonnes réponse recevra un logiciel de généalogie ou un arbre généalogique. Sympa comme cadeau pôur noël non ?

  1. 1) Braqueville :
      • a) Quel est le nom actuel de l’asile ?
      • b)Voici le portrait de son fondateur, donnez son identité, la date et le lieu de sa naissance.

      •  
      • c) Dans quelles circonstances est-il décédé ?
      • d) Quelle était la profession de son père ?
    1. Un monument érigé à l’entrée de cet hôpital rend hommage à deux autres grands cliniciens de la psychiatrie, qui sont-ils ?
  •  
        • L’aliéné & sa famille
        • 3) Revenons au décès de cet interné à l’asile de Braqueville, de qui s’agit-il ?
        • 4) Un de ses cousins fut, entre autres, producteur, retrouvez-le ainsi que le couple d’ancêtres en 1769 qui les relie.
        • 5)  Dans sa généalogie, qui exerçait ce métier dont le patron est Saint-Eloi ?
        • 6) Que stipule le testament de l’aliéné ?
        • 7) Comment son père a-t-il fait fortune ?
        • 8) Quelle éducation inculqua-t-il à son fils ?
        • 9) Pourquoi déshérite-t-il sa fille ?
        • 10) Romain Cazes, élève d’Ingres a réalisé une esquisse au crayon, de cette fille très belle, qui est-elle ? Dates naissance & décès.
        • 11) Comment et quand réussit-elle à épouser l’élu de son cœur ?
        • 12) Voici le portrait de son époux, donnez la date de sa naissance de son décès et le lieu de son inhumation.
        • 13) Quelle est sa principale passion ? Donnez-en la définition.
        • 14) Il a œuvré notamment dans le village des ancêtres de sa belle-famille, quel est ce village ? Trouvez le témoignage écrit en 1885, de ses études.
        • 15) Trouvez la descendance complète de ce couple.
        • 16) Que confie la dénommée Edith en mai 1960 ?
        • Le généalogiste
        • 17) Dans ses multiples délires, l’aliéné a eu recours à un généalogiste, tantôt typographe, homme de lettres, libraire…qui est-il, où est-il né ?
        • 18) Combien de temps ont duré les recherches de ce généalogiste ? Quel a été l’aboutissement direct puis indirect (ce dernier en 1900) de ces investigations ?
        • 19) Qu’a -t-il publié en 1863 ?
        • 20) On retrouve le fils de ce dernier, dans un article de presse, en 1901, de quoi s’agit-il
        • 21) Enfin, quelle a été l’issue du procès qui a tant défrayé la chronique ?

 Bonne chance à Tous… Prenez soins de vous et Merci Martine pour cette énigme