La carte d’églantine ( la solution )

Merci à tous les participants.

Voici les réponses et les gagnants.

1. Qui du fils du Chapelier, du capitaine ou d’églantine est né le premier ?

Fernand LADEVEZE est né le 19/02/1881 à Verfeuil. Fernand Alphonse Etienne est le fils d’Etienne Ignasse LADEVEZE, 29 ans, instituteur primaire, demeurant à Verfeuil, et de Lucie DANFLOUS, 25 ans, son épouse, sans profession.

Eglantine, la signataire de la carte, est la sœur de Fernand. Jeanne Eglantine Liberté LADEVEZE est née à Verfeuil le 10 avril 1879. L’acte de N précise qu’elle est la fille de d’Etienne Ignasse LADEVEZE, 27 ans, instituteur primaire, demeurant à Verfeuil, et de Lucie DANFLOUS, 23 ans, sans profession.

Quant au fils du chapelier, il s’agit d’Ursin Paul Joseph LABAT, né à Figeac (46), le 1/06/1877. Il est le fils de Joseph Léandre LABAT, marchand chapelier, et de Marie Noémie MOULY. Ursin et ses parents quitteront Figeac pour aller s’installer à Toulouse où ils exploiteront un magasin sis au 10 de la rue Lafayette _ adresse qui figure sur la fiche matricule d’Ursin.

C’est donc Ursin LABAT, le fils du chapelier, qui est né le premier.

NotaBene : Sur la carte datée du 19/10/1918, il est mentionné que le décès d’Ursin LABAR a eu lieu « hier » soit le 18 alors que l’acte de D indique qu’il a eu lieu le 16.

2. A quelle date Fernand a-t-il été prisonnier de guerre ?

Fernand a été fait prisonnier le 26-09-1914.

On trouve cette information dans sa fiche matricule ou sur le site :

Registres des prisonniers de guerre https://grandeguerre.icrc.org/fr/List/3070401/731/96130/

3. Dans quel pays d’Afrique Fernand a t’il été en 1926 ?

Cette information est aussi dans la fiche matricule :

Fernand a été à Casablanca, Maroc en 1926.

4. Dans quelle commune de la Haute Garonne le père de Fernand a-t-il été instituteur ?

Les actes de N de Fernand et d’Eglantine précisent que leur père était instituteur primaire, demeurant à Verfeuil. Mais rien ne permet de considérer qu’il exerçait son métier au dit Verfeuil.

Dans le JO du 22/04/1894, on relève l’attribution d’une bourse d’entretien, pour la scolarité, de Jeanne Eglantine LADEVEZE, la sœur de Fernand, au cours complémentaire de Saint-Aubin à Toulouse. Le père de Jeanne Eglantine, et donc de Fernand, est, alors, instituteur à Saint-Sulpice.

On retiendra donc comme réponse : Saint Sulpice sur Lèze. Par la suite, il a été mis en congé pour cause de maladie (1897-1898-1899) 

5. Le père de Fernand a déclaré la naissance de l’un de ses petits-enfants, donnez le nom la date et le lieu de naissance de celui-ci ?

Roger Icart né à Toulouse le 13-02-1917 a bien été déclaré par son grand père maternel Etienne Ladevèze car le père Jacques Icart était absent pour cause de mobilisation.

6.A quelle occasion le chapelier LABAT a-t-il reçu une indemnité de 200 francs ?

le chapelier Labat a reçu une indemnisation de 200 francs en réparation des dégâts occasionnés à la glace et à la devanture de son magasin à l’angle de la rue Lafayette par le fourgon automobile de la Compagnie des Sapeurs Pompiers.

7. Que trouve t’on actuellement à l’emplacement de l’ancien magasin LABAT ?

Le magasin Labat se trouvait au 26 rue Lafayette. Le n° 26 se trouvait à l’angle de la place Wilson comme le précise cette publicité parue dans la presse
En 1963 l’enseigne Cartouche qui vend des vêtements pour hommes s’installe sur le site de l’ancienne chapellerie. Mais cette boutique a fermé ses portes le 14-07-2019. En septembre 2019, le site est repris par l’enseigne Jimmy Fairly qui vend des lunettes.

8. Quelle famille de potiers de terre trouve-t-on dans les ancêtres du capitaine ?

le Capitaine Ladevèze est un descendant de la famille Maury potiers originaires d’Esperce.

Esperce, village de potiers de terre

 

Au milieu de ce XVIIIe siècle, on compte une demi-douzaine au moins, de familles  de potiers, ce sont : les  Bellou ou Bélou, très nombreux (Raimont, François, Paul, Elie, Dominique, Guilhaume, etc…), les Maury (Guilhaume, Etienne, Louis, etc…),les Turios ou Thurier (Dominique, Jean, Thomas) , Les Aribaut, les Casedebant ou Cazedevant, les Delmas, et des ouvriers : Rey, Bousquet, Duvigne, Maurette, Jourda, Hugounet, Dubois, Sainte-Marie, Marliagues, alba, Carcy  ou Quercy, etc… ; en tout de trente à quarante potiers .

Les 4 gagnants tirés au sort  qui remportent un lot généalogique sont :

Aline B

Annie M

isabelle C

Juliette

Merci à tous les participants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *